Le FN defend Pierre Ducarne accusé de soutenir une association homosexuelle

Le FN renonce à sanctionner Pierre Ducarne (ici) accusé de soutenir une association homosexuelle

Le Front national a annulé mercredi 29 octobre les menaces de sanction visant son ancienne tête de liste aux municipales à Nancy, accusé de soutien à une association homosexuelle, a indiqué Florian Philippot, vice-président du parti.

Le Front national avait engagé une procédure disciplinaire à l’encontre de son ex-tête de Pierre Ducarne, que le parti accusait d’avoir soutenu une association homosexuelle, ce que conteste l’intéressé.

« Il a été décidé que la commission des conflits ne se réunirait pas sur son cas, qu’il n’était pas convoqué et qu’il ne serait pas sanctionné. Le dossier est vide », a dit Florian Philippot à Reuters avant de poursuivre :

« Pierre Ducarne n’a pas, en tant que responsable du Front national, soutenu une association communautariste, ce qui aurait été contraire aux valeurs du parti. Il n’est pas un responsable du parti et c’était dans un cadre privé. »

Dans sa convocation devant la commission des conflits reçue par lettre recommandée la semaine dernière, il lui était notamment reproché « une attitude communautariste ». Le député européen FN Bruno Gollnisch s’était notamment ému sur son blog de la présence du jeune militant aux côtés de ce collectif, en estimant qu’elle « brouillait singulièrement le message porté par [le FN] et déboussolait beaucoup de nos électeurs »

 

.

 

28 octobre 1922: La Marche sur Rome

Le 28 octobre 1922, 26000 chemises noires fascistes marchent sur Rome. Deux jours plus tard, Benito Mussolini est appelé au gouvernement.

« Jean-Marie, Marine et les juifs » : entretien avec Paul-Éric Blanrue

Paul-Éric BLANRUE : “Je souligne une à une toutes les compromissions de Marine avec les hiérarques sionistes

 

RIVAROL : Paul-Éric Blanrue, nos lecteurs vous connaissent pour avoir écrit Sarkozy, Israël et les juifs (Oser dire, 2009), un ouvrage édité en Belgique et bloqué à la frontière durant six mois par le diffuseur, devenu ensuite un best-seller grâce aux réseaux sociaux. L’année dernière, votre Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme (Éditions Blanche, 2007 et Kontre-Kulture, 2011), a été condamnée au pilon par la justice à la demande de la LICRA, alors que sa première édition avait été préfacée par Yann Moix, prix Renaudot 2013.

Vous sortez ce mois-ci un nouveau livre explosif : Jean-Marie, Marine et les juifs (Oser dire) ! Pourquoi vous êtes-vous intéressé aux rapports qu’entretiennent le Front national et la communauté juive, et non pas, par exemple, aux relations de subordination du pouvoir actuel envers les agents d’influence d’Israël, comme vous l’aviez fait sous le président Sarkozy ?

 

Paul-Eric BLANRUE : Quand j’ai écrit mon Sarkozy, j’ai commis un attentat contre la pensée conformiste. Qui n’était pas sarkozyste ? Les milieux “nationaux” étaient eux-mêmes attirés par un homme qui parlait leur langage alors qu’il n’était qu’un rodomont platement vulgaire et soumis de son plein gré aux ordres de l’étranger. Par soif d’ambition, ce prince « de sang mêlé » s’était mis à la diposition des réseaux sionistes : il était allé leur prêter allégeance aux États-Unis, en Israël, puis en France, où il fut le premier chef d’État à présider un dîner du CRIF. Nul ne s’en scandalisait, ou si peu.  J’ai écrit mon Sarkozy comme un voyageur tire le signal d’alarme dans un train qui menace de dérailler : « Attention, on vous ment, la France bascule dans le camp d’Israël, on prépare de nouvelles guerres dans votre dos, on vous passe le corde au cou pour des années ». L’avenir m’a donné raison, chacun l’a vu, notamment en Libye, où la France a massacré au nom de ceux qu’elle prétend exterminer aujourd’hui en Irak. Folie totale ! Le président Hollande se situe sur la même ligne que Sarkozy, à ceci près qu’il est encore plus va-t-en-guerre et soumis aux diktats atlanto-sionistes que son prédécesseur.

Écrire un livre sur la politique menée par ce personnage falot, rubescent, empêtré dans diverses affaires sordides, n’offrait que peu d’intérêt puisque son orientation est claire comme le jour. Chacun sait où il fonce : droit dans le mur ! Si sa capacité de nuisance est réelle, nul ne nourrit plus le moindre espoir sur ce crapoussin dépressif en état de putrescence avancée. [...]


Suite de l’entretien de Paul-Eric Blanrue dans Rivarol, disponible le 16 octobre 2014.

Site du journal  Rivarol

 

.

Militant n° 663

MILITANT

B.P. 154

75463 PARIS Cedex 10

Militant est aussi sur internet !

http://journal-militant.fr / contact@journal-militant.fr

Ou a commander : ici

 

.

Dimanche des cadres du Fn defilent, d’autres tiennent un stand homosexuel

                Ducarne, Philipot  – Qui a dit : « qui se ressemble s’assemble ? »

Pierre Ducarne qui a porté l’étiquette du FN à Nancy  pendant les élections  affiche son soutien à une association homosexuelle.

Pierre Ducarne  a tenu ce week-end le stand d’un collectif de 11 associations LGBT lors de la «journée des associations» qui se tenait à Nancy.  Le stand du «Kreuji», etait tenu par les créateurs de ce projet intégralement piloté et subventionné par la ville de Nancy et son nouveau maire, Laurent Hénart.

Le Kreuji est un collectif de 11 associations qui représentent la communauté homosexuelle, bi et transsexuelle à Nancy. Avec le soutien de la ville, elle va prochainement ouvrir une «maison LGBT» au centre-ville.  Les relations entre le frontiste local – qui fustigeait pourtant au cours de sa campagne « le subventionnement des associations communautaires» – et les associations à la botte du maire sortent enfin de l’ambiguïté.

.


.

Jean-Marie Le Pen exclu du FN au prochain congrés ?

Le Canard Enchainé, 1er octobre 2014 :

 

.